Conseils pratiques

Stressé avant un entrevue d’embauche ?

Voici quelques suggestions de choses à faire avant votre entretien d’embauche.

-La nuit qui précède l’entretien d’embauche :

Reposez-vous : Dormez au moins 8 heures pour arriver frais et reposé à votre entretien d’embauche.

-Le jour J, le matin ou 3 à 4 heures avant l’entretien d’embauche :

  1. Habillez-vous pour réussir : N’oubliez pas de respecter le « dress code » de l’entreprise. Votre choix vestimentaire peut vous aider à booster votre confiance en vous mais aussi à impressionner le recruteur.
  2. Mangez léger : Ne mangez pas de choses trop lourdes que vous auriez du mal à digérer. Mangez normalement pour recharger votre réserve d’énergie.
  3. Vérifiez vos documents : Vérifiez votre dossier pour la dernière fois.
  4. Assurez que vous avez bien pris avec vous votre CV et la description de l’offre. Profitez-en pour bien les relire et les avoir en tête.

Inutile de le dire mais bon… : ne buvez pas d’alcool avant votre entretien d’embauche, ne fumez pas deux heures avant l’entretien et enfin ne prenez pas de médicaments qui pourraient vous endormir.

Préparation à l’entretien d’embauche

Vous souhaitez progresser en entretien d’embauche ?

Nos experts vous proposent de travailler avec eux les 4 clés à maîtriser pour réussir votre entretien d’embauche. Vous pourrez mettre ensuite en application ce que vous apprenez sous forme d’entretien. Avec cette préparation, vous serez en mesure de vous démarquer des autres candidats et décrocher un emploi !

Ce que vous allez apprendre :

  1. Identifier vos forces et votre motivation pour le poste visé.
  2. Savoir se présenter en moins de 2 minutes.
  3. Ne plus être impressionné par les questions pièges
  4. Savoir négocier son salaire.
Apprendre à bien déjouer les questions-pièges lors de l’entretien

Question piège n° 1 : « Parlez-moi de vous… »

Cette question arrive souvent en début d’entretien. tout le monde tombe dans l’erreur: vous allez faire un long monologue où vous allez détailler tout ce que vous savez faire. Ce n’est pas l’idéal. Pour connaître la vraie réponse, visitez-nous.

Question piège n°2 : « Quels sont vos qualités et vos défauts ? »

La plupart des candidats s’en tirent mal en sortant de faux défauts comme « je suis trop perfectionniste ». Les recruteurs entendent cela régulièrement.

Question piège n°3 : « Pourquoi avez-vous quitté votre ancien poste ? »

Attention à ne pas donner des réponses qui pourraient vous pénaliser comme : « je m’ennuyais », « je ne m’entendais pas avec mon chef », « j’étais trop bon pour ce poste, j’en avais fait le tour. » Vous passerez pour quelqu’un d’arrogant et sur qui on ne peut pas faire confiance.